فوج الصراط الكشفي

مرحبا بك يا :زائر ماكي-تليد ...ان شاء الله تسعد بصحبتنا و نسعد بمساهماتك
 
الرئيسيةigli08مكتبة الصوربحـثالتسجيلدخولالتسجيل
اعلان هام  : تعلن ادارة منتدى فوج الصراط الكشفي انها تمكنت بفضل الله من شراء مساحة خاصة بالمنتدى و ضومين خاص بها ايضا ..من اجل تطبيق استراتجيتها التوسعية في توفير اعلام هادف و نقي ..و هذا عبر الرابط التالي : www.igli08.com

شاطر | 
 

 voyage à mon bureau 1

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
hadj
مراقب
avatar

ذكر المشاركات : 134
تاريخ الميلاد : 22/04/1974
تاريخ التسجيل : 18/09/2008

مُساهمةموضوع: voyage à mon bureau 1   الأربعاء 08 أكتوبر 2008, 17:18



voyage à mon bureau

Roman de Joseph Poisle Desgranges


AVANT-PROPOS

Un conteur de beaucoup d'esprit et d'un talent

incontestable a profité de sa détention chez

lui,pendant quarante-deux jours, pour donner naissance à un

livre délicieusement écrit

et ayant pour titre : Voyage autour de ma chambre.

Son heureuse idée m'a inspiré celle de publier, sous un

autre titre, un ouvrage à

peu près semblable, à la différence près de la manière

d'écrire du savant Xavier de Maistre.

J'offre donc cette nouvelle production au public penseur et

littéraire qui a bien voulu,

à d'autres époques, accueillir favorablement nos Fables et

notre Bouquet de Pensées,

et je le prie d'avoir la même indulgence à l'égard d'un

tableau représentant la

vie bureaucratique sous un jour qui ne saurait offenser

personne.


chapitre1

LA PROFESSION

La destinée fait de nous ce que nous sommes. Il est rare

que l'on ait choisi à l'avance

sa profession. J'aurais été fier d'être médecin, et je

suis devenu bureaucrate, comme

mon père. C'est peut-être beaucoup de témérité de ma part

que de faire l'aveu

d'une faute qui, si elle en est réellement une, est très

rare de nos jours.

Chacun donne à ses enfants une profession étrangère à la

sienne, et ceux-ci semblent

plus tard devoir faire fi à leur tour, sans doute pour

suivre la mode, du métier

qu'ils ont appris.

Je me plais parfois, dans mon voyage à mon bureau, à

m'arrêter à la porte des riches

devantures des petits marchands de la capitale, où le luxe

est déployé à

grands frais, et où l'acheteur trouve à satisfaire ses

goûts les plus coûteux et les plus

excentriques. Il m'est alors facile de pouvoir constater

que chaque négociant ajoute à

son commerce celui de son voisin. Le cumul est à l'ordre

du jour et paraît avoir été

inventé dans l'espoir de faire fortune plus rapidement que

du temps de nos pères

Chacun ne songe actuellement qu'à atteindre ce but. De

sorte que la duplicité,

le trafic et la concurrence se disputent à qui le mieux le

droit d'exploiter ouvertement

et sans aucun remords la bonne foi des acheteurs, que l'on

qualifie aujourd'hui de clients,

l'ancien mot ayant vieilli dans le commerce.

La position de bureaucrate ne comporte aucune charge

coûteuse, aucune industrie.

On peut être employé sans faire de tort à personne. On ne

s'y enrichit pas, mais,

dans cette position, on est exempt de la faillite et du

déshonneur. Il suffit d'être

réellement philosophe et de savoir se contenter de ses

modestes appointements
.

Peut-on blâmer cette philosophie ? Je la crois au fond une

des

plus respectables.

D'ailleurs, le mérite est dans tout, et, s'il se cache, où

peut-il mieux s'abriter

qu'à l'ombre d'un bureau, loin du tracas des affaires, des

passions mercantiles et de toute

préoccupation politique ?

L'agitation des esprits les conduit à leur perte ; la

tranquillité donne de longs jours


Je sais de mémoire que l'état de la bureaucratie n'a

jamais fait de victimes. Il a produit,

au contraire, un illustre chansonnier dont la France s'est

enorgueillie, et il a abrité dans

son sein une série d'écrivains distingués ou de

compositeurs, nos contemporains, que les

arts libéraux auraient pu laisser tomber dans l'oubli et

dans la misère.

En résumé, chacun est maître de changer d'état ; mais les

professions resteront

continuellement les mêmes, et tel qui abandonne son métier

lucratif pour un autre qui

n'offre que des éventualités risque fort de subir le triste

sort du chien de la fable lâchant

sa proie pour l'ombre.

Tout bien pesé, les hommes peuvent changer de position,

mais ils ne changent rien

à l'état des choses. Chaque profession retrouve un maître,

et c'est sans doute ce qui

explique pourquoi l'on n'en voit disparaître aucune de la

surface ronde qui tourne

toujours dans le même sens. Le temps me paraît au contraire

en augmenter le nombre,

aussi bien que les administrations ne manquent pas

d'aspirants surnuméraires.



à suivre....
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
voyage à mon bureau 1
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» لعبة The Sims™ 2 Bon Voyage كاملة على موقع Zshare

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
فوج الصراط الكشفي  :: الفضاء العلمي التربوي :: نادي اللغة الفرنسية-
انتقل الى: